Via un reportage, ADNR Formations met à l’honneur ces apprenants qui ont passé leur mémoire. Nous vous présentons Elodie qui nous a proposé un mémoire très enrichissant sur l’accompagnement en naturopathie du burn out parental

Bonjour Elodie,

Tout d’abord bravo pour votre réussite de soutenance de mémoire. Merci d’accepter de nous en parler et de partager avec nos lecteurs. Quel était votre thème de mémoire, pourquoi l’avoir choisi ? :

Merci à vous ! J’ai choisi dans mon mémoire de me pencher sur l’accompagnement en naturopathie du burn out parental. Il me semblait important de m’intéresser au sort des parents qui, à tout âge, peuvent rencontrer des difficultés, jusqu’à vivre un épuisement physique et émotionnel intense. On connaît bien maintenant la dépression post partum, mais les problématiques de burn out parental dépassent largement le cadre de la maternité.

Quels axes avez-vous décidé de mettre en avant ? :

J’ai voulu concentrer mon approche sur la compréhension des différentes causes du burn out, et sur deux aspects très importants lorsqu’il s’agit d’accompagner des parents épuisés : la bienveillance et la simplicité. En tant que praticien bien-être, plusieurs techniques peuvent être utilisées pour apporter un soutien aux consultants, toujours en complémentarité avec un suivi médical : le champ d’action est large entre alimentation, hygiène de vie, micronutrition, phytothérapie…

Dans l’élaboration de votre mémoire avez-vous eu contact avec des professionnels de santé et/ou des professionnels de la naturopathie pour compléter l’accompagnement de l’équipe pédagogique ?

Justement, dans le cas du burn out, il est primordial que le consultant bénéficie d’une prise en charge pluridisciplinaire. J’ai échangé avec beaucoup de plaisir avec des sage femmes, des infirmières, un psychologue, un ostéopathe ou encore une kinésiologue à propos de cette problématique.

Comment voyez vous votre évolution dans le milieu de la naturopathie maintenant que vous avez réussi votre formation ? Pensez-vous ouvrir un cabinet ? Devenir salarié ? …

J’ai ouvert mon cabinet à mon domicile dans un premier temps et propose des consultations en libéral, mais je diversifie aussi mon activité : l’animation d’ateliers en magasin bio est pour moi un moyen privilégié de créer des espaces d’échanges. C’est tout à fait complémentaire de la pratique en cabinet, les participants apprécient beaucoup cette forme. L’intervention en entreprise ou auprès d’adolescents me tient aussi à cœur. J’aime également beaucoup écrire et compte consacrer une partie de mon temps à cette activité.

Pensez-vous générer des synergie avec d’autres professionnels ?

Oui, c’est indispensable. Je suis restée en contact avec les professionnels que j’ai rencontrés lors de mes recherches pour mon mémoire, auprès de qui j’avais rencontré un écho très positif.

Au cours de ces quelques mois passés en votre compagnie nous avons eu à cœur de partager avec vous un maximum de connaissances. Et encore une fois, bravo pour votre réussite. Pour conclure, si vous aviez quelques mots pour votre école, quelques seraient-ils ?

Je remercie chaleureusement toute l’équipe ADNR qui entoure ses apprenants avec beaucoup d’attention et d’exigence. Cette formation était intense et m’a demandé beaucoup de discipline personnelle, mais quel enrichissement ! J’ai particulièrement apprécié cette vigilance extrême quant au cadre légal et à la posture du praticien. Chez ADNR, l’éthique, c’est très important !

Merci beaucoup pour ce partage, nous reviendrons vous rendre visite dans quelques mois pour avoir de vos nouvelles ! Nous vous souhaitons beaucoup de succès

Derniers Articles